Phase 2, Construction de la maternité.

La deuxième phase n'a été envisagé que lorsque la 1ère phase a démontré qu’elle est à même de fonctionner et qu’elle a atteint ses objectifs, cette phase ayant atteint sa vitesse de croisière, une extension de la capacité en lits, avec l’introduction de chambres privées, et une maternité s'est avéré nécessaire. Cette phase vient donner une dimension sociale très importante avec un suivi maternel et infantile régulier et l’éducation de puériculture. La maternité permet (entre autres) de résoudre des problèmes d’accouchements dystociques souvent compliqués de décès fœtaux ou maternels. En même temps, nous avons, grâce à l’ouverture de plusieurs lits mixtes, augmenté la capacité d’hébergement des patients en passant de 6 lits à 25 lits.

Cependant, la maternité n’a pas atteint son plein fonctionnement mais la régularité des accouchements promet déjà une évolution très favorable car le besoin existe. Pour l’heure nous ne pouvons pas, faute de moyens, engager un gynécologue attaché à l’hôpital. Certes, il y a un petit surcroît de travail pour le personnel qui reste le même et doit prendre en charge la maternité ; nous avons, de ce fait, engagé, deux infirmiers accoucheurs pour le travail spécifique des accouchements.

Elle est constituée de :

- Une salle de travail
- Une salle d’accouchement
- Un bureau de consultation pour la sage-femme
- Une salle d’hospitalisation avec chambres individuelles